Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 09:31

 

À corps perdu.

 

 

acp.JPG

Méta-Image : Blanc-Seing. 

 

 

 

    De l'Autre qui surgit au hasard des rencontres - à l'angle d'une rue, dans un musée, dans les transports -, que pouvons-nous donc saisir ? Ou, à tout le moins retenir qui nous installe dans une manière de proximité ? Le croisement de l'épiphanie humaine est si rapide, l'image si fuyante que nous sommes dépossédés, ne tenant dans nos doigts gourds que quelques bribes, quelques lignes de fuite semblables à deux voies parallèles ne se revêtant que d'infini. C'est si mystérieux, l'altérité, tellement reconduit à la topologie d'une énigmatique intériorité que nous ne faisons qu'en être des satellites. Éternelle giration ivre d'elle-même mais qui, jamais, ne perce la bogue de la Question. Car l'Autre, avant d'être dévoilement - mais l'est-il jamais ? -, n'est que Question - ??? -  Question ontologique d'abord : qu'en est-il de cet être qui s'illustre l'espace d'une vie ne laissant de trace que celle de la brume, de l'illusion ? Question métaphysique ensuite : est-il là, dans son être réuni selon ses apparences à ne se limiter qu'à ce roc biologique, assemblage de muscles, de peau, emboîtement de viscères ou bien est-il doué d'une réserve d'invisibilité dont nous ne serions pas encore avertis et qui, telle l'aura du saint, la mandorle du Christ dirait la spiritualité inatteignable par le seul canal de la vision ? Esthétique aussi : quelle part de beauté en notre direction afin que, séduits, nous fondions en Lui, en Elle ? Éthique, bien évidemment : l'Autre n'est jamais sans une morale, sans relations de telle ou telle qualité, sans obligations réciproques et  une volonté de contribuer à l'efflorescence de la communauté dont il est un des indispensables maillons. Intellectuelle : que porte-t-il à notre connaissance dont nous puissions tirer un savoir, générer un concept, tresser un nouveau paradigme nous permettant d'avancer dans la préhension d'une aire supplémentaire du monde ?

  C'est de toutes ces questions dont l'Autre est porteur et ceci, ce continuel questionnement élève, tout autour de lui, d'invisibles barrières, tresse à sa périphérie des mailles urticantes - du moins pensons-nous les vivre comme telles -, des réseaux complexes de significations dont la pelote est tellement embrouillée qu'ils se révèlent bientôt avec la densité de mystérieux hiéroglyphes. Nous souhaitons déchiffrer le palimpseste mais nous n'y percevons que l'usure, les écritures superposées, emmêlées, à défaut de nous y entendre avec quelque chose de directement accessible. Tout nous demeure fermé, tout dans le verrouillé, tout dans le saut esquissé mais, jamais, ne trouvant sa chute. Dire la position périlleuse du Voyeur privé de son spectacle, c'est tout simplement dire la situation aporétique, l'insoutenable vérité désignant nos Coreligionnaires à la façon d'inexpugnables forteresses. Mais, pour autant, ces forteresses ne sont nullement vides. Bien au contraire, elles ruissellent de sens mais juste en arrière de leurs barbacanes,  nous observant depuis l'étroitesse de leurs meurtrières. Il nous faut donc nous satisfaire de cette métaphore médiévale et nous retrancher, quelque part, derrière le bourrelet d'une colline, et méditer sur le plan à mettre en œuvre. Ou bien nous déposerons nos armures, ou bien nous armerons nos catapultes afin que le donjon s'écroulant, nous puissions avoir accès au secret.

  Mais, à partir d'ici, il nous faut surgir au plein de cette méta-image, laquelle nous dit, en propositions symboliques, le travail auquel nous allouons la plupart de nos forces - bien évidemment inconscientes -, de manière à ce que l'Autre devienne visible. Et, puisque décidemment, il ne l'est directement, immédiatement, alors nous usons d'un stratagème. Nous opérons par réductions successives, nous procédons par effacements, comme si, soudain revenus à la forme de l'anthropoïde nous surgissions au sein même d'une humanité primaire, si proche de l'animalité, et que munis de nos crocs et de nos incisives affutées comme le silex, nous nous mettions en chantier, dépeçant nos Congénères dans un cannibalisme purement logique, manduquant longuement les os, cartilages et autres chairs outrageusement fermées, occluses, se refusant à toute tentative d'effraction. Nous nourrissant de l'Autre, symboliquement, nous devenons son sang, sa peau, sa respiration, son esprit, son âme. Autrement dit nous devenons l'Autre en l'ayant simplement phagocyté. C'est ce qu'en terme plus civilisé et plus élégant, nous nommons "phénomène de participation", ce qui veut simplement dire que nous prenons part à l'Autre et ceci tant et si bien qu'il s'agit en réalité, d'une substitution.

   C'est cela qu'il faudrait faire, mais d'une manière ontologique, à savoir nous emparer de l'être de la rencontre en coïncidant avec lui, forme à forme, pensée à pensée, inclinations à inclinations. Car, si l'Autre est énigme, secret - et c'est du reste pour cela qu'il est "autre" -, ou bien il nous est intimé l'ordre de le laisser à ce site d'invisibilité - ce qui, en toute humanité est la bonne démarche -, ou bien nous en violons la sphère intime, lui ôtant par la même sa liberté et l'acculant à ne plus avoir de statut qu'aliéné, dépossédé de sa géographie insulaire. Car tout Homme, toute Femme est un Insulaire dont on peut faire le tour, sans toutefois jamais l'accoster. C'est ainsi que se nouent les relations de voisinage, autrement dit les merveilleuses affinités, juste d'un effleurement des antennes, de subtils attouchements comme seuls savent en prodiguer d'éphémères insectes qui, s'ils n'y connaissent rien en matière de mœurs policées et d'hypocrites baisemains savent s'y prendre dans la manière de faire la cour. Car "faire la cour" est toujours se tenir sur le seuil des choses sans jamais outrepasser cette position d'attente et de sublime vision qui tisse entre les Existants les liens de la fraternité. Ceux, Celles qui croisent notre chemin, nous les regardons seulement avec la bonne distance, posant surs leurs transparentes vêtures, les points d'interrogation -  ??? - de l'altérité, jamais ceux de la curiosité ou bien du désir inopportun. C'est ce que cette image voudrait dire avec les moyens qui sont les siens, à savoir quelques lignes et quelques traits. Ce que nous sommes nous-mêmes alors que nos yeux sont à peine décillés. 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Blanc-seing.
  • Blanc-seing.
  • : Littérature et autres variations autour de ce thème. Dessins et photographies.
  • Contact

Rechercher