Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 17:11
Si belle dans votre tailleur.

Si belle dans votre tailleur de laine grège.

A peine une apparition

dans le calme du parc.

Vous sembliez songeuse,

A mille lieues de vous.

Perdue, en somme.

Vous reposant, un instant,

Sur mon assise verte.

J’ai senti votre soie glisser,

Votre chaleur couler en moi.

Délices.

J’en étais retourné jusqu’en mon âme.

Oui, le bois a une âme, fût-elle invisible.

Vous dire dans quel chamboulement …

C’était la première fois,

cette abolition du temps

et la perte de mes propres limites.

Longuement, vous avez fumé

et je regardais les volutes

se dissiper dans l’air gris.

Et je pensais à ces heures longues,

Privé de vous.

Car vous alliez partir.

De cela je ne pouvais douter.

Partie et nul ne venait.

Sauf, parfois, un égaré

Lisant quelque revue.

Si longues les secondes

Dans le jour étroit.

Si immobiles

Les nuits privées d’étoiles.

Car, voyez-vous,

Il n’y a plus d’étoiles.

Aucune !

Si belle dans votre tailleur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Blanc Seing - dans Microcosmos
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blanc-seing.
  • Blanc-seing.
  • : Littérature et autres variations autour de ce thème. Dessins et photographies.
  • Contact

Rechercher