Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 09:22

 

         AFFINITES

 

*Affinités : plus dans le limbique et le reptilien que dans le néocortex. Pur jaillissement.

*Intuition : tremplin des affinités.

*Affinités ? Elles te parlent de toi, de l'Autre en toi, de l'Autre en l'Autre. Chaîne sans fin.

*Pas de plus belle affinité pour ton corps que la caresse du vent.

*Massage : affinité artisanale.

*L'affinité est toujours à l'origine d'un objet du "troisième genre". Chaux + Acide = Gypse.

*Dyade primitive : première modalité existentielle de l'affinité.

*Un être sans affinités : racine morte.

*Douleur, maladie. N'infirment pas l'affinité. La tiennent provisoirement à distance.

*Liens de l'affinité : reposent nécessairement sur une éthique.

*L'affinité de l'ascète avec la douleur, jamais une fin en soi. Chemin pour accéder à la libre joie.

*Scellement des affinités. Jamais autant que dans la pudeur, le silence.

*L'affinité n'est pas la mise en relief d'une conception du monde. Cependant, une conception du monde n'est jamais sans affinités.

*Affinités. Jamais loin du sensible, de l'affect, de l'émotion.

*Affinité : n'a  jamais affaire à la religion. La religion est attachée au dogme; l'affinité à son contraire : l'étendue mobile et infinie du sens.

*Nulle fiction dans l'affinité. Du réel seulement.

*Affinité comme métalogique. Ne s'appuie sur la raison que pour mieux la transcender.

*Axiome : Plus il y a de langage, plus il y a d'affinité. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Blanc-seing.
  • : Littérature et autres variations autour de ce thème. Dessins et photographies.
  • Contact

Rechercher