Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 09:18

 

  Où il est question de présenter ses Copains. Mais ce n'est pas si simple qu'il y paraît. Par qui commencer, comment dire ? Et, tout de suite, à l'improviste se pointent en même temps, sans prévenir, la Morale, les Valeurs et toute une kyrielle de questions auxquelles on n'avait pas pensé. On dit "amitié" et, aussitôt on a "Philosophie", "Ethique", "Liberté", des choses de cet ordre et alors il faut faire attention où l'on pose les pieds, comment l'on progresse sur le chemin de l'altérité. On a, comme qui dirait, des œufs sous les chaussures. C'est fragile, l'amitié. Alors il faut prendre des gants, toucher du bout des doigts, attendre les premiers frémissements. Ça vient toujours les frémissements, les vibrations élémentaires à partir desquelles se crée une complicité, une communauté de pensée, et, pour parler comme les Futés, une sorte d'existentialisme.

 

Les membres du Club des 7

 

 

  Ça fait belle lurette que je vous avais promis de vous en parler de mes copains ? Eh bien, nous y voilà, je vais vous dire deux ou trois mots sur le "Club des 7", mais ne vous affolez pas d'avance, vous souffrirez seulement en comptant jusqu'à six, vu que pour moi, le tour est déjà passé, à moins que mes compagnons ne se fassent un devoir de brosser mon portrait et, en matière de brossage, je leur fais plutôt confiance.  

  Donc "Les Copains d'abord". Dit de cette façon, ça paraît simple, un peu comme mon marchand des quatre saisons dirait "les légumes d'abord". Mais ça manquerait d'élégance, du fait que "légume", ça fait penser à l'antichambre du gâtisme et que mes amis supporteraient pas très bien l'analogie; pas plus, d'ailleurs, qu'ils n'aimeraient qu'on les qualifie de "grosses légumes" parce que, comme je vous l'ai dit, ce sont tous, moi-même y compris, des "Modestes" et si j'écris le mot avec une Majuscule c'est juste pour mieux enfoncer le clou; d'ailleurs on a tous notre carte du Parti, sauf qu'elle est périmée, mais ça empêche pas l'intention. Alors que le marchand des quatre saisons, avec sa petite carriole peinte en vert, avec les roues cerclées de fer et ses pyramides d'oignons, de navets et de choux qui font penser à Khéops, Khéphren et Mykérinos réunies, il vous dit "les légumes d'abord", il vous met dans l'embarras et vous êtes obligé de lui dire au Gontran, "d'accord pour les légumes, c'aurait pu être "les fruits d'abord", mais les légumes, par lesquels on commence, les oignons, les choux ou les navets ?"

  Vous voyez, ça a l'air de rien comme ça de vouloir parler de ses copains, mais ça pose au moins un problème de morale ou, si vous préférez, un problème de "valeur" et alors on se dit, l'Antoine il vaut mieux que le Jules et le Jules il est plus à considérer que le Marcel et le Marcel il vaut mieux en parler avant l'Yves ou après le Ramon et alors, partis comme on est, on peut ramer pendant des siècles, même après la fin des pyramides et on n'aura pas encore résolu le problème du fait que la Morale et les Valeurs, plus on tourne autour, plus ça vous échappe et c'est souvent un problème de point de vue, comme à la Bataille d'Austerlitz, si vous vous souvenez.

  Alors, pour pas rester les deux pieds dans un même sabot, je viens de prendre une vieille enveloppe du Trésor Public, je l'ai pliée pour en faire six cases pareilles, j'ai pris la paire de ciseaux que  j'ai achetée au Comptoir et j'ai découpé six morceaux bien proprets et, dessus, avec le stylo attaché au bout d'une ficelle, comme du temps où j'étais Magasinier, j'ai écrit en m'appliquant, bien au milieu de chaque petit rectangle, RAMON; JOSE; ANTOINE; MARCEL; YVES ; JEAN; y avait le compte, j'ai plié les papiers en quatre et je les ai mis dans mon béret et j'ai demandé à Henriette, ma moitié qui fait presque le double de moi, de piocher de sa main douce et potelée, les petits papiers, l'un après l'autre. Et alors c'était énervant cause à la voix toute menue et fluette d'Henriette, de les entendre les prénoms de mes copains et c'est un peu comme s'ils étaient retombés en enfance, avec leurs prénoms si minces et c'est comme s'ils avaient mis leurs barboteuses et coiffé leurs cheveux blonds et angéliques en coque et qu'ils jouaient dans le bac à sable.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Blanc-seing.
  • : Littérature et autres variations autour de ce thème. Dessins et photographies.
  • Contact

Rechercher