Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 16:40

 

 

 AFFINITES

 

*L'affinité porte à la parole ce qui, par essence, demeure invisible.

*L'affinité n'est jamais sans esthétique existentielle.

*L'affinité s'origine toujours à une matrice terrestre. Elle est de l'ordre de la racine.

*Rien mieux qu'un LIEU intimement investi ne peut décrire l'espace de jeu de l'affinité.

*Foyer des affinités : la Chôra platonicienne, espace matriciel par excellence.

*L'affinité est toujours un "entre-deux" qui n'a aucune réalité en soi. Seulement une tension.

*Tout "Passage" est, en acte, ce que l'affinité est en puissance.

*Coalescentes à notre condition, les affinités sont le plus souvent silencieuses.

*Assembler inlassablement les éléments complémentaires. L'affinité appelle la répétition.

*Tout désir qui régresse est le signe d'une insuffisante affinité.

*Toute affinité est nécessairement vraie. Jamais un simulacre.

*Jamais affinité ne se confondra avec ta propre personne. Il lui faut l'espace de la différence.

*L'altérité est le pôle d'aimantation de l'affinité.

*Ton ennemie ? La négation de l'affinité.

*L'affinité ne se décrit pas. Se vit.

*La plus belle métaphore de l'affinité : le SUMBOLON grec ou l'ajointement intime de deux tessons de poterie originellement réunis. Force du Symbole.

*Affinité : métaphore du Taijitu, fusion du Yin et du Yang. 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Blanc-seing.
  • : Littérature et autres variations autour de ce thème. Dessins et photographies.
  • Contact

Rechercher