Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  • Alors voici ce qu’en tant qu’esquisses humaines (24/02/2019)
    Alors voici ce qu’en tant qu’esquisses humaines il fallait faire afin de se départir de cette constante animalité dans laquelle nous entretenait une inclination aussi primitive que propice à tout remettre dans le cornet du Destin, avant même que le temps...
  • La Terre n’était plus la Terre (23/02/2019)
    "Voici des fruits des fleurs..." Œuvre : André Maynet *** La Terre n’était plus la Terre Partout où portait le regard, ce n’était que désolation. Ceci, cette physionomie dont on désespérait, on savait depuis longtemps, qu’un jour, elle ferait signe à...
  • Non, cela suffisait de ruser (23/02/2019)
    Non, cela suffisait de ruser, d’adopter profil bas, de plier son échine en forme d’hyène et de se couler dans la perte du jour avec des manières d’abrasives perversités. Des Autres, il n’y avait nul secours à attendre, nulle main tendue, sauf des doigts...
  • Voici ce qu’il aurait fallu faire (23/02/2019)
    Voici ce qu’il aurait fallu faire, mais faire vraiment, sans délai, sans tergiversation. Sortir de soi comme on retourne sa peau. Alors il y aurait eu un océan pourpre, des dentelles de peau, des nacres de ligaments, des griseries de moelle, des théories...
  • LADY C. (21/02/2019)
    Voyez-vous, parfois au réveil, au sortir d’un rêve, les choses vous apparaissent-elles avec tant d’acuité que le réel lui-même semble n’être qu’une vague vapeur à l’horizon. Ceci m’arriva il y a peu, ouvrant mes fenêtres sur le jour qui naissait. A la...
  • « Avide de mots » (12/02/2019)
    Gérard de Nerval Carnet de voyage, 1843 Source : BNF. *** Cartographie Messyl : « Dites moi : quand prenez-vous le temps d'écrire toutes vos créations? Avide de mots - certainement - de sens bien sûr -, le stylo en main vous dévalez votre vie sans cesser...
  • Trois cris fondateurs du destin humain (05/02/2019)
    Détail du « Cri » Edvard Munch Source : Kazoart *** Sous la dictée du « Cri » d’Edvard Munch, nous chercherons, dans cet article, à repérer tout au long du destin humain les moments où, saisi au vif de son existence, l’homme profère cette clameur toujours...
  • L’espace de la volupté (02/02/2019)
    Nature morte aux pêches Alfred Arthur Brunel de Neuville Source : artnet *** Volupté : « Plaisir corporel, plaisir des sens. Il y a de la volupté à boire quand on a soif ». (Littré) * Toujours il est difficile de s’aventurer sur le terrain des mots galvaudés...

Présentation

  • : Blanc-seing.
  • : Littérature et autres variations autour de ce thème. Dessins et photographies.
  • Contact

Rechercher